Genévrier commun

Elements d'identification

Nom latin : Juniperus communis
Famille : Cupressacées
Aiguilles :
Uniquement isolées

Noms français

Genièvre.

Description détaillée

Aiguille

Ce sont toutes des aiguilles disposées en verticilles par trois. Attention regarder les jeunes rameaux qui ont encore toutes leurs aiguilles. Elles mesurent aux alentours de 1cm parfois un peu plus ou un peu moins. Les aiguilles ont sur leur face supérieure une bande blanche de stomates (deux très raprochées). L'aiguille est très piquante attention à vos doigts.

Tige

C'est un arbrisseau de quelques mètres de haut jusqu'à une dizaine. Il peut adopter différents port, aussi bien étalé, en hauteur ou même pleureur. Cela dépendra de la variété, il existe le genévrier nain (rampant), le genévrier oxycèdre (assez petit).

N.B. le genèvrier nain et le genévrier oxycèdre sont des **espèces** différentes, pas des variétés.

Fleur

Les fleurs sont toutes petites et donc très discrètes. Le genévrier fleurit en avril-mai.

Les fleurs donneront des cônes ressemblant à des baies bleues-violacées une fois mures, ce fruit porte le nom de baie de genévrier ou genièvre.

Odeur

Les baies de genévrier lorsqu'on les coupes en deux libèrent une forte odeur pas désagréable du tout. Les aiguilles aussi mais un peu moins fort.

Distribution géographique

On en trouve dans presque toute la France sauf à l'ouest le long de l'Atlantique et dans d'autres petites zones.

Milieux

On retrouve le genévrier sur les pelouses herbeuses, les friches, les landes à callune. Sa présence révèle une dynamique de végétation bloquée par le pâturage des moutons, seuls les genévriers sont passés outre leur appétit.

Données autécologiques

C'est un arbrisseau qui s'accomode de tout type de sol pourvu qu'il soit en plein soleil.

Culture

Utilisation

Médecine (propriétés)

Toutes les parties de l'espèce se montrent toniques, stomachiques, diurétiques, sudorifiques, stimulantes et dépuratives.

On s'en sert encore aujourd'hui contre les affections des bronches, les rhumatismes et l'arthrite, ainsi que pour soulager l'asthme.

Cuisine

Les baies de genévrier sont utilisées comme condiment pour la choucroute ou pour la confection de liqueurs (gin, genièvre).

D'une manière générale, on incorpore des baies de genévrier dans les plats un peu lourds afin de faciliter la digestion, car celle-ci diminuent les gaz intestinaux.

Usages

Son bois odorant se travaille très bien, il a été utilisé pour la fabrication de meubles d'art, de petits objets et de bois tourné. C'est un bois qui se sculpte bien.

Dictons et anecdotes

On brûle du genévrier pour fumer le lard, les saucisses et les jambons. En été les voituriers frictionnaient leurs chevaux avec de l'eau de genévrier pour en éloigner les mouches.

Les baies de genévriers n'ayant pas atteint leur maturité étaient utilisées pour teindre en vert les étoffes.

En 1731, on recommandait de macher des baies de genièvre pendant les épidémies de peste pour résister à l'air pestinentiel. Sa fumée était aussi censée repousser cette maladie en purifiant l'air.

On prétait au genévrier aussi des vertues magiques comme protéger de la foudre, et même du diable en personne.

Protection

Article wiki sous licence Creative Commons - Modifié le 06 December 2012 - Historique - Discuter de cet article

Quelques photos de Genévrier commun

Genévrier commun
Genévrier commun
Genévrier commun
Genévrier
Baies de Genévrier
Juniperus communis
Genévrier
Genévrier (famille des Cupressaceae)
Chercher dans Visoflora
Application Visorando pour Android
Plantes à identifier au hasard
21 visiteurs connectés dont 1 Visoflorien : Romarika