E-herbier de milord

Merci de me demander avant de prendre des photos.

Je suis : un homme

Visoflorien depuis le : 05 November 2009

Ville : France

Statut : Visoflorien confirmé

milord a posté un total de 279 photos, 398 commentaires et 9 messages dans le forum.

Photos de milord

Lancer le diaporama

Classer par :

Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis)

Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis)
Postée le 24 June 2019 par dans
1Votes - Vue 14 fois

Héron garde-bœufs sur leur dortoir, il cherche sa nourriture dans des endroits secs, mais aussi humides les prairies parmi les vaches et les chevaux ainsi que dans les marais et les champs (souvent en groupe) il se nourri d'insectes notamment de Sauterelles.
Remuant et vif, il se livre souvent à des disputes, son coup d'aile est assez rapide.

Photographié le soir tard, au coucher du soleil.

Pas de commentaire

Scarabée rhinocéros européen mâle (Oryctes nasicornis) .

Scarabée rhinocéros européen mâle (Oryctes nasicornis) .
Postée le 16 June 2019 par dans
0 Vote - Vue 20 fois

C'est l'un des plus grands Coléoptère (avec la Lucane) d'Europe, il mesure jusqu'à 42mm ses élytres sont lisses et de couleur acajou luisant, la femelle se distingue par l'absence de corne.
C'est un insecte crépusculaire et peu actif, la femelle dépose ses oeufs dans des matières végétales en décompositions, la larve est un gros ver blanc (comme celle du Hanneton).
Il est présent dans toute l'Europe, sauf dans les Îles Britanniques.

Photo prise le soir assez tard dans ma propriété au flash car je manquais de lumière,(ce qui explique les quelques reflets brillants), il sortait d'un tas de végétaux naturel en décomposition.

Pas de commentaire

Vipérine vulgaire (Echium vulgare)

Vipérine vulgaire (Echium vulgare)
Postée le 14 June 2019 par dans
0 Vote - Vue 31 fois

La Vipérine se rencontre aux bords des chemins, les endroits caillouteux, elle aime les sol légers.
Son nom vient des étamines qui dépassent la corolle et qui rappelle une langue d'une vipère (des serpents en particulier).
C'est une ancienne plante médicinale qui contient des tanins et un alcaloïde sans danger pour les animaux à sang chaud.

Photo prise au Cap Leucate dans le Midi Méditerranéen.

Pas de commentaire

Urosperme de Daléchamps (Urospermum dalechampii)

Urosperme de Daléchamps (Urospermum dalechampii)
Postée le 11 June 2019 par dans
0 Vote - Vue 16 fois

Nous trouvons cette plante dans des endroits incultes - dans les Pyrénées-Orientales,dans les Alpes-Maritimes jusque dans la Drôme, le Tarn, l'Aveyron, le Lot l'Ardèche, la Lozère; aussi en Corse, Afrique septentrionale ainsi qu'en Espagne.
Elle pousse jusqu'à 800m d'altitude, elle fleurie durant tout le printemps.

Cette photo a été prise au Cap Leucate dans le Midi Méditerranéen.

3 commentaires

Gentiane de printemps (Gentiana verna)

Gentiane de printemps (Gentiana verna)
Postée le 11 June 2019 par dans
1Votes - Vue 25 fois

La Gentiane printanière est une plante vivace et entièrement protégée, c'est une plante de montagne que nous trouvons sur les sols argileux calcaires, riches en humus, et dans les cailloux, et peut fleurir une deuxième fois en Automne.

Photo prise au col de Pailhères dans les Pyrénées Ariégeoises à 2000m d'altitude, elle était avec la Gentiane acaule.

2 commentaires

Gentiane de Koch (Gentiana kochiana) ou Gentiane acaule (Gentiana acaulis)

Gentiane de Koch (Gentiana kochiana) ou Gentiane acaule (Gentiana acaulis)
Postée le 09 June 2019 par dans
1Votes - Vue 25 fois

Photographié au col de Pailhères dans les Pyrénées Ariégeoises à 2000m d'altitude.

C'est une plante vivace qui pousse entre 800 et 3000m d'altitude, elle se trouvait avec des Gentianes printanières.

4 commentaires

Héron cendré ( Ardea cinerea)

Héron cendré (  Ardea cinerea)
Postée le 05 June 2019 par dans
1Votes - Vue 4 fois

Le Héron cendré est généralement le plus commun,il niche dans les arbres souvent en groupe que nous appelons "héronnière",rarement dans les roseaux ou sur les rochers.
La nourriture du héron est très variée, principalement des poissons, mais aussi des amphibiens, des écrevisses, de jeunes canards, couleuvres à collier, musaraignes, des mulots qu'il trouve dans les prés, et aussi de temps en temps des lapins, j'en ai vu un qu'il avait un Lapin, il a mis du temps à l'avaler, mais il a réussi.

Photo de gauche pris à 500mm, et celle de droite pris à 900mm

Pas de commentaire

Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta)

Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta)
Postée le 03 June 2019 par dans
0 Vote - Vue 20 fois

L'Hypolaïse polyglotte se reconnait par le dessus du dos de dominance marron les pattes marron orangées, le "stop" (bas du front qui s'arrête sur le bec) plus coulant et le jaune plus pâle que chez l'H.ictérine, qui pour ce dernier, a le dos vert grisâtre, les pattes gris bleuté, le jaune plus soutenu, la base du front sur le bec plus arrondi (le stop) et le chant.
Mais à part la couleur des pattes et le dessus du dos, pour les autres détailles, il faut être Ornithologue avertis pour reconnaître sur le terrain l'H.polyglotte de l'H.ictérine ainsi que des pouillots, qui, pour ces derniers sont plus petits, la distinction la plus sûre est sa voie.
Il fréquente les bois de feuillus claires et humides ainsi que les clairières.
Sa nourriture est essentiellement insectivore.
Sur la photo il a été pris dans un saule au bord d'un étang en Ariège près de Mazères, ce jour là, le ciel était couvert, avec un grand manque de lumière pour la photo.

2 commentaires

Bécasseau variable (Calidris alpina)

Bécasseau variable (Calidris alpina)
Postée le 02 June 2019 par dans
0 Vote - Vue 39 fois

Le principal critère pour reconnaitre le Bécasseau variable en hiver est par son bec légèrement recourbé au bout, ne pas confondre le Bécasseau variable avec le Bécasseau cocorli (qui sont à peu près de la même taille), qui lui a le bec beaucoup plus recourbé.
En été, nous le reconnaissons par sa tache marron-noire sous le ventre comme sur la photo, qui a été prise au moi Mai 2019 en Ariège au bord d'un étang dans une vasière.
Son régime alimentaire est constitué de Gastéropodes, Araignées, Vers et Insectes qu'il cherche dans la vase.

5 commentaires

Linotte mélodieuse (Linaria cannabina) à gauche femelle à droite mâle.

Linotte mélodieuse (Linaria cannabina) à gauche femelle à droite mâle.
Postée le 02 June 2019 par dans
1Votes - Vue 7 fois

La linotte fréquente les landes les maquis les haies les petits arbres, ici, elle est se trouve au sommet d'un Ajonc.
Il y a sept sous-espèces, dont une sous-espèce Turque qui est plus pâle avec le croupion presque blanc.
Elle se nourrit surtout à terre, de graines, avec quelques insectes, et aussi des Araignées.

2 commentaires

Cisticole des joncs (Cisticola juncidis)

Cisticole des joncs (Cisticola juncidis)
Postée le 01 June 2019 par dans
2Votes - Vue 24 fois

Nous rencontrons la Cisticole des joncs près de zones humides, comme les marais et les prés inondés dans les longues herbes, elle est insectivore.
Elle construit son nid avec des toiles d'araignées qui le rend très résistant, mais avant de s'emparer de la toile elle mange le propriétaire.

5 commentaires

Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis)

Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis)
Postée le 01 June 2019 par dans
1Votes - Vue 17 fois

Nous pouvons rencontrer L’orchis pyramidal dans les herbages ainsi que dans les forêts claires. Facile à reconnaître par l'inflorescence en forme de pyramide qui est très caractéristique.
Photographié à proximité d'un étang.

4 commentaires

Separia

 Separia
Postée le 01 June 2019 par dans
0 Vote - Vue 0 fois

Je n'arrive pas à identifier cette plante, je sais que c'est une Separia, mais laquelle ?
Photographié dans une petite prairie un peu rocailleuse à proximité d'étangs à Mazères en Ariège 09.

Pas de commentaire

Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos)

Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos)
Postée le 03 May 2019 par dans
2Votes - Vue 32 fois

Nous pouvons voir le Rossignol dans les sous-bois fourni, les bosquets, dans les haies, et aussi près de l'eau, celui de la photo se trouvait dans une haie au bord d'un étang.
C'est un oiseau migrateur qui hiverne en Afrique méridionale.
Très difficile à différencier sur le terrain de son cousin le Rossignol progné, heureusement, ce dernier ne vit pas en France mais beaucoup plus à l'est, la Russie par exemple et plus loin encore.

Photographié au 600 mm.

3 commentaires

Lierre terrestre (Glechoma hederacea)

Lierre terrestre (Glechoma hederacea)
Postée le 28 April 2019 par dans
0 Vote - Vue 30 fois

Le lierre terrestre est une plante vivace, rampante, elle pousse en forment des tapis sur les pelouses et dans les prairies humides, ainsi que dans les forêts à essence mixtes, et dans les forêts de conifères.
Le Lierre terrestre est une plante médicinale, et comestible.

NE PAS CONFONDRE LE LIERRE TERRESTRES (Glechoma hederacea) ET LE LIERRE QUI GRIMPE DANS LES ARBRES (Hedera helix) QUI LUI EST TOXIQUE.

Cette photo a été prise sur une pelouse humide au bord d'un étang.

3 commentaires

Arum tacheté (Arum maculatum)

Arum tacheté (Arum maculatum)
Postée le 25 April 2019 par dans
0 Vote - Vue 11 fois

Nous pouvons voir l'Arum tacheté dans les forêts,les broussailles et les haies, celui-ci je l'ai photographié au bord d'une haie près d'un étang.
Il produits des fruits d'abord verts, oranges et puis rouges quand ils sont mûrs, mais attention, TOUTE LA PLANTE EST HAUTEMENT TOXIQUE, MAIS SURTOUT LES FRUITS, donc ne pas consommer.

Pas de commentaire

Fauvette à tête noire femelle (Sylvia atricapilla)

Fauvette à tête noire femelle (Sylvia atricapilla)
Postée le 20 April 2019 par dans
0 Vote - Vue 34 fois

Cette Fauvette est bien plus facile à voir que la Fauvette des jardins, nous pouvons bien différencier le mâle avec la tête noire de la femelle qui a la tête marron,elle fréquente les boisements ombragés, sous bois touffu,les parcs et les jardins, elle construit son nid en bas dans les buissons, les haies ...etc.

2 commentaires

Vipère asric (Vipera aspis)

Vipère asric (Vipera aspis)
Postée le 14 April 2019 par dans
0 Vote - Vue 4 fois

La nourriture de la Vipère est principalement composée de petits mammifères, Mulots, Campagnols, Musaraignes, et aussi des Lézards.
Les Vipères ne sont pas aussi dangereuses que les gens peuvent le prétendre,
elles fuient devant nous, elles n'attaqueront pas à part si nous leur marchons
dessus, car leur venin est trop précieux pour capturer leurs proies.
D'ailleurs elles sont protégées par les conventions internationales ainsi que par la législation de certains pays comme la France et la Suisse.
Donc, si vous voyez une Vipère, ne la tuez pas, laissez la vivre tranquillement.
Pour faire cette photo, j'étais agenouillé à côté d'elles à une distance de 0,60 mètre environ, j'ai fait trois photos et je suis parti, le principal, est de ne faire aucunes vibrations sur le sol, car elles sont très sensibles à cela.
Sur cette photo, il y en a deux enroulées l'une sur l'autre, prise le 13/04/2019.
Je ne donnerais aucune infos de l'endroit où elles ont été prises, afin des protéger.

1 commentaire

Vipère aspic (Vipera aspis)

Vipère aspic (Vipera aspis)
Postée le 14 April 2019 par dans
0 Vote - Vue 37 fois

Mes premières Vipères aspic en parade nuptiale (bal des Vipères)de l'année, certainement un accouplement que je n'ai pu voir, dommage.
La nourriture de la Vipère est principalement composée de petits mammifères, Mulots, Campagnols, Musaraignes, et aussi des Lézards.
Les Vipères ne sont pas aussi dangereuses que les gens peuvent le prétendre,
elles fuient devant nous, elles n'attaqueront pas à part si nous leur marchons
dessus, car leur venin est trop précieux pour capturer leurs proies.
D'ailleurs elles sont protégées par les conventions internationales ainsi que par la législation de certains pays comme la France et la Suisse.
Donc, si vous voyez une Vipère, ne la tuez pas, laissez la vivre tranquillement.
Ces photos ont été prises à 2 mètres de distance environ, prise 12/04/2019.
Je ne donnerais aucune infos de l'endroit où elles ont été prises, afin des protéger.

2 commentaires

Méloé violet (Meloe violaceus) mâle (famille des Meloidaes)

Méloé violet (Meloe violaceus) mâle (famille des Meloidaes)
Postée le 09 April 2019 par dans
1Votes - Vue 17 fois

Le Méloé violet connu aussi sous le nom de (Méloé printanier) est assez commun au printemps, (celui-ci, c'est mon premier de l'année) nous le trouvons sur le sol, (évidement puisqu'il ne vole pas) dans la végétation basse et dans les prairies, il se nourrit du feuillage des ficaires.
Le mâle se reconnait facilement par le petit décrochement au milieux de ses antennes (comme nous pouvons le voir sur la photo.

1 commentaire
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Chercher dans Visoflora
24 visiteurs connectés dont 1 Visoflorien : Meinard