Armillaire couleur de miel (Armillaria mellea)

Recommander ou envoyer cette photo :
Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Sur Pinterest Par E-mail
Armillaire couleur mielPhoto précédente :
Armillaire couleur miel
Armillaire couleur de miel (Armillaria mellea)
Description :

Espèce extrêmement variable selon l'habitat. Pousse en touffes quand elle est parasite ou saprophyte (Se dit des végétaux supérieurs, des champignons et des micro-organismes qui se nourrissent de matière organique morte), isolée avec un pied robuste quand elle est symbiote (Organisme qui vit en symbiose avec un autre) et croît sur le sol.
Ce champignon est bon cuit quand il est jeune, il sécrète à la cuisson un liquide visqueux qui peut se révéler légèrement toxique, il est donc conseillé de le blanchir.

Pour mon avis personnel, je conseillerais de ne pas le consommer.

Auteur :
Postée le 16 octobre 2017 par milord (Contact)

Numéro de la photo : 115481

272 vues - 0 votes

Commentaires des Visofloriens

André,

Armillaria mellea est correct.
(Armillariella l'était un peu moins).

OK, merci.

Armillaria mellea est correct.
(Armillariella l'était un peu moins).
Bonne soirée.
André

André,

Quant à la consommation des armillaires, on considère que ces champis sont certainement les pires destructeurs des végétaux en mauvais état de santé parfois même en bonne santé, libre à chacun de compromettre volontairement la sienne en consommant ces champis.

Je suis OK avec toi.

Mais pour un novice comme moi en la matière, et tout les noms que tu as donné, je ne me retrouve plus, je ne sais pas si mellea convient ?

Désolé milord mais sans jouer "au professeur" , y'a encore un p'tit qué tchose qui ne va pas dans le titre...

Par ailleurs, cette description d'Armillaria mellea peut porter à confusion ; en effet, si on parle d'une "espèce" extrêmement variable selon l'habitat, il ne s'agit plus de Armillaria mellea mais de A ostoyae, A.socialis, A. ectypa, A. gallica, A cepistipes, A. bulbosa et autres qui n'ont rien de variable mais sont tout simplement d'autres espèces du genre.
Quant à la consommation des armillaires, on considère que ces champis sont certainement les pires destructeurs des végétaux en mauvais état de santé parfois même en bonne santé, libre à chacun de compromettre volontairement la sienne en consommant ces champis.
André

Postez votre commentaire pour cette photo(*) [?]

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoflora
Plantes à identifier au hasard
14 visiteurs connectés