Feuille Tilleul malade

Recommander ou envoyer cette photo :
Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Sur Pinterest Par E-mail
malvacéePhoto précédente :
malvacée
plante grimpantePhoto suivante :
plante grimpante
Feuille Tilleul malade
Description :

Bonjour,

J'ai posté un message sur le sujet de mon tilleul, mais je n'arrivais pas à joindre de photo.
Donc je repose ma question ici:
C'est un tilleul cordata de 10 ans environ.
Ses feuilles basses sont couvertes de pustules qui traversent le feuille . Est-ce une galle? Si oui y-a-il un traitement?
Merci pour votre aide.
SEPPI

Auteur :
Postée le 26 June 2017 par SEPPI (Contact)

Numéro de la photo : 113872

181 vues - 0 votes

Commentaires des Visofloriens

Bonsoir,
Merci Pelot, mon arbre se porte à merveille. C'est vrai que Les feuilles ne sont pas encore jaunes et pas prêtes à tomber.

Merci pour ton avis.
JM ( alias Seppi)

Ce n'est vraiment pas grave pour l'arbe. Je ne connais pas d'arbre qui conserve toutes ses feuilles intactes de leur apparition au printemps jusqu'à leur chute à l'automne.

Bonsoir à tous,

Cher land, merci pour tes conseils.

Mais d'abord sur un forum, on ne s'appelle pas monsieur ! ( j'aurais voulu mettre un sourire, mais ne sais pas où sont les smileys..)

Brûler, oui je peux, car je suis (très petit) exploitant forestier.

Quant à l'adéquation arbre- nature du terrain je ne savais pas. Il n'y aura sans doute pas de suite car reste peu de place, malgré mes 1,8ha. D'ailleurs à ce propos mon bois est surtout constitué de sapins "abies alba" une variété qui résiste mal à la sécheresse en été. Le gars qui a planté , il y a 75 ans environ, n'avait pas encore internet! Il aurait fallu planter des Nordmann. Mais j'ai aussi beaucoup d'ifs, dont deux ont au moins 200 ans et font des petits partout.( cf nature du terrain...) ( mon terrain est en Indre et Loire et pas dans le Jura , ni les Vosges...)

Je suis preneur du traitement aux huiles blanches, mais pourrais-je en savoir plus?: Quelle huile? quand traiter?

Les néonicotinoïdes, j'évite, surtout sur un tilleul qui lorsqu'il est en fleurs est couvert d'abeilles et j'adore le miel de tilleul. c'est d'ailleurs pour le parfum des fleurs qu'on sent à plusieurs dizaines de mètres que j'ai fait planter ce tilleul.( motte trop grosse et lourde pour planter mo même sans engin de levage)
J'en ai utilisé pour sauver un grand buis ( 2,5 m de haut) sauvagement attaqué par la pyrale.

Relire Knock , oui mais je préfère l'inconcournable de More et White chez Flammarion! ( sourire)
A+

Merci m'sieur
Mais justement, ils volent souvent et c'est pour ça que la lutte est vaine!
Quoique certains parasites hivernent dans ou sous les feuilles mortes au pied de l'arbre (la mouche de la cerise justement!) et il est sage de les éliminer après une grosse invasion. Brulez, si vous en avez encore le droit dans votre commune>intercommunalité...
Un traitement au savon noir oui! Mais si vous VOYEZ les pucerons (acariens, autres diptères ça va être difficile), après la ponte DANS la feuille ce sera trop tard, la toxicité du produit à employer a de bonnes chances de tuer la feuille déjà affaiblie en même temps que la larve.
Le tilleul argenté résiste bien mieux à la sécheresse et aux parasites, pour une future plantation? (croissance plus rapide!)

Mais je suis content, j'ai l'impression de vous avoir rappelé des choses que vous saviez déjà (dans des marnes sableuses... plantez des fruitiers ) pour les utiliser plutôt que céder à la tentation du remède vengeur mais pas très efficace
Le pétrole -et les autres!- c'est un peu comme les sorcières noyées par l'inquisition, si la plante survit, c'est grâce au remède, si elle meurt c'est à cause du parasite.
Ne voyez pas les parasites comme le problème mais comme un symptôme! -passager
-d'un climat un peu extrême, d'un sol un peu sec, du choix des plantes

On peut
-ne rien faire (c'est moche mais l'arbre n'en mourra pas)
-éliminer les feuilles mortes, faire un traitement d'hiver aux huiles blanches (rien de toxique, on asphyxie les oeufs par enrobage à l'huile de cuisine -en été ça asphyxie les feuilles), arroser un peu en cas de canicule, réduire la ramure (mais si jeune bof), planter des espèces mieux adaptées au terrain (cf "la bonne plante à la bonne place").
-acheter le néonicotinoïde miraculeux du si gentil vendeur
-relire Knock

Bonjour,
Merci à tous et particulièrement à land ( campagne en allemand...)

Oui, je pense que la sécheresse de juin a du accentuer le pb.
J'ai un autre tilleul "sauvage" ( grandes feuilles? je ne sais pas) à l'orée de mon bois, il présente les mêmes galles mais moins étendues car il est en partie à l'ombre.
J'aurais du l'arroser avant les périodes chaudes, mais je pensais qu'il était assez grand pour se nourrir, mais mon terrain est sablonnneux et légèrement calcaire ( marnes d'une rivière)
Je veillerais au grain la prochaine fois.

Une question: comment est-ce que ces larves de galles remontent dans l'arbre? Elles passent par un papillon?
L'arbre est encore à des dimensions où je peux le traiter avec un pulvé. Y-aurait-il un moyen de réduire ces bestioles au printemps ? Savon noir ??? ou autre méthode écologique.
A+
JM alias Seppi

Vu les couleurs des galles, je pense que les larves sont parties (elles sont très difficiles à trouver/voir) mais de toutes façons, les tuer ne répare pas les dégâts aux feuilles pour cette année et ce ne sont pas ces insectes-CI, précisément, qui risquent d'attaquer votre arbre l'année prochaine, ils voyagent (et imaginer limiter leur nombre ainsi est très vain
Si vous avez eu une période de canicule ou sécheresse, arrosez un peu en prévention l'année prochaine, peut-être ou réduisez un peu la ramure (et donc l'évaporation) en supprimant les petites branches les plus faibles ?

C'est un gros manque d'eau ponctuel qui est la cause de la plupart des invasions d'insectes et acariens
(et cette année, toute la végétation est fragile, poussée trop vite)

Pour moi il est trop tard pour traiter mais pas pour trouver, peut-être, le problème qui affaibli l'arbre le rendant trop faible face à ses parasites naturels. Normalement un tilleul a un peu de tous les parasites courants et vit très bien comme ça; on ne traite pas les forets contre le puceron
Mais là, ils ont fait un festin (des mandibules, le trou au centre?)

Bonsoir,
Merci Donatien pour le conseil de soins.
Mais j'aurais d'abord voulu connaitre la maladie: Est-ce une galle ou un champignon?

Peut-être que d'autres internautes ont des idées?
A+
SEPPI

Bonjour je m'appelle DONATIEN KAYUKA je suis Pépiniériste et soigneur des plantes chez nous nous j'ai appris à soigner les plantes par amour comme autodidacte pour sauver les miennes qui font mon gagne pain quotidien et ma passion ayant connu le même cas j'utilise: 02 bouchons de pétrole et 01 bouchon d' omo savon en poudre chez nous dans 05 litres d'eau et avec mon pulvérisateur je fais le bassinage de la plante malade et après j'attends 20 minutes pour faire le même geste cette fois ci sans produit mais avec 20 litres d'eau seule une fois la semaine soit 03fois le mois et j'ai plusieurs fois réussie à sauvées mes plantes comme ça. Cordialement DONATIEN K

merci dany,
Moi je pense plutôt à : Didymomyia tiliacea (= D. reaumuriana)
Mais en ouvrant les pustules je n'ai pas vu de larve. Elles sont sans doute encore au stade d'embryon..
Peut-être d'autres avis de personnes qui ont un tilleul??
Merci
Seppi

Source INRA

file:///D:/Documents/AA%20Mes%20DOCS%20%20en%20Cours/AMONTBAZON/2%20%20JARDIN%20TERRAIN%20PLU/ARBRES/TILIAS/Insectes%20et%20acariens%20du%20Tilleul.html

Quatre Cécidomyies sont à l'origine de la présence de curieuses galles sur les feuilles ou les pétioles, en particulier : Contarinia tiliarum, qui engendre des galles globuleuses multiloculaires à la limite du limbe, abritant une dizaine de larves jaune-orange, chacune occupant une loge individuelle. Les limbes sont parfois déformés. Il n'y a qu'une génération annuelle. Une autre espèce, jadis dédiée au célèbre naturaliste Réaumur : Didymomyia tiliacea (= D. reaumuriana), est caractérisée par des galles en pustules qui font saillie sur les deux faces du limbe des feuilles. Il n'y a qu'une larve par galle. La cavité centrale qui contient donc la larve se détache en automne, elle tombe au sol. La larve hiverne à l'intérieur, se nymphose au printemps et un nouvel adulte s'échappe en avril. Ce phénomène présente quelque analogie avec celui qui se produit chez la galle de la Cécidomyie du hêtre Mikiola fagi.

C'est ty pas galle due à la mouche Syrphide Heringia ?
http://ssaft.com/Blog/dotclear/?post/200...

Postez votre commentaire pour cette photo(*) [?]

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoflora
Application Visorando pour Android
Plantes à identifier au hasard
33 visiteurs connectés dont 2 Visofloriens : patj, bigmoustaches21