Rosier grimpant "Souvenir de la Malmaison"

Rosier grimpantUne photo de :
Rosier grimpant (+ de photos)
Recommander ou envoyer cette photo :
Sur Facebook Sur Google+ Sur Twitter Sur Pinterest Par E-mail
La rose...Photo précédente :
La rose...
Rosier grimpantPhoto suivante :
Rosier grimpant
Rosier grimpant "Souvenir de la Malmaison"
Description :

Je ne peux me lasser de la beaute parfaite de cette fleur... La seule chose qui m'ennuie, ce sont les points noirs sur de trop nombreuses feuilles, qui ensuite jaunissent et tombent. Quelqu'un aurait-il un remede "bio" a ce probleme ? j'ai horreur de tous ces produits chimiques qui empoisonnent nos jardins !

Auteur :
Postée le 19 janvier 2014 par Marie laurence (Contact)

Lat/Lon : -33,88622/151,25745
(Voir sur la carte)

Numéro de la photo : 90364

115 vues - 3 votes : 5/5

Commentaires des Visofloriens

De rien Marie Laurence,c'est un plaisir..bonne journée! ( ici pluie et vent glacial )

Grand merci, curieuse, pour ces precieuses informations. Je connaissais deja les facteurs aggravants et prenais grand soin de les eviter :
1/en arrosant seulement au pied du rosier
2/en enlevant toutes les feuilles jaunissantes et en ramassant celles deja tombees, que je mets a la poubelle, faute de pouvoir les bruler
3/en ne plantant rien d'autre trop pres de mon rosier.
Celui-ci est plante dans la partie de mon parterre qui recoit le plus de soleil dans la journee.
Ma terre etant sablonneuse (proximite de la mer), je l'ameliore par addition de compost maison.
Je vais voir ce que je peux trouver ici, en Australie, comme produit a base de cuivre ou de prele...
Encore merci pour vos conseils !

Souvent appelée à tort "Marsonia", cette maladie est due à un champignon microscopique : Marssonina rosae. Il n'y a guère de risques de confusion : les taches sont très caractéristiques avec leur forme arrondie et leur couleur brun-noirâtre.lire la suite..,bon courage!,heureusement cela n'endommage pas les fleurs.

Moyens de lutte
Ne pas arroser par aspersion...
Mieux vaut prévenir que guérir. Certaines variétés, notamment de roses anciennes, sont plus résistantes. Recherchez-les dans les catalogues.
Évitez d'implanter vos rosiers dans des endroits humides et ombragés. Les sols lourds, les plantations trop denses et l'arrosage par aspersion sont des facteurs aggravants. Les jeunes pousses sont particulièrement vulnérables.
La lutte contre la dissémination de la maladie commence avec le ramassage régulier des feuilles tombées que vous brûlerez.
À partir du mois de juin et jusqu'à mi-septembre, si le temps est humide, pulvérisez toutes les trois semaines un produit à base de cuivre (bouillie bordelaise, oxychlorure, cuivrol, etc.) ou de préférence une décoction de prêle, riche en silice. Les pulvérisations de soufre contre l'oïdium seraient également efficaces contre les taches noires. Les Suisses utilisent avec succès un produit contenant diverses plantes finement moulues (dont la prêle, l'ortie et des alliacées), des algues, des poudres de roche et 20 à 30 % de soufre : le Bio S (Hector; voir Bonnes adresses). En cas de forte attaque, on peut y ajouter un peu de cuivre (0,05 %), ou un produit qui en contient.
Mieux qu'une lessive, ces traitements et les mesures préventives préconisées débar­rasseront les feuilles de vos rosiers des taches les plus rebelles.

Personne ne connait de remede "bio" aux taches noires des rosiers ?. Vous m'etonnez, chers amis Visofloriens !, j'avais pense recevoir mille recettes, toutes plus ingenieuses et naturelles les unes que les autres !!!. J'attends toujours....

Postez votre commentaire pour cette photo(*) [?]

(*) Ces champs doivent obligatoirement être renseignés.

Chercher dans Visoflora
Plantes à identifier au hasard
133 visiteurs connectés dont 1 Visoflorien : aladeen